SOCIAL
WOOCS 2.2.4
WOOCS 2.2.4

Bien comprendre le phénomène de cicatrisation

By ergopix | 10 novembre 2016

Notre corps a une capacité incroyable à s’adapter et à réagir à notre environnement. Le phénomène de cicatrisation fait partie de ces mécanismes biologiques que nous possédons pour répondre aux agressions extérieures. Ainsi, dès que nous nous blessons ou que nous subissons une incision chirurgicale, c’est toute une cascade de mécanisme qui se met en place pour permettre à la peau de se reconstruire.

La cicatrisation est un processus long. Les cicatrices dues une intervention chirurgicale vont continuer à évoluer pendant plusieurs mois, voir plusieurs années. Pour permettre à notre peau de se régénérer et favoriser une bonne cicatrisation, il est important de bien comprendre comment marche ce phénomène complexe.

Les premiers jours suivant la plaie ouverte, nos cellules vont d’abord assainir la zone pour « préparer » la réparation cutanée : Les tissus lésés, les microbes ou les éventuels corps étrangers vont être détruits par notre système immunitaire.

Après une dizaine de jours, la régénération de l’épithélium peut alors commencer : Il s’agit de reconstruire la zone superficielle de la peau. Cette étape joue un rôle significatif sur l’apparence finale de la cicatrice. La plaie se rétracte progressivement jusqu’à ce que les « berges » de la plaie se ferment complètement.

Après quelques mois, la maturation commence et dure plusieurs années. Les fibres de collagènes et d’élastine se densifient afin d’augmenter d’élasticité de la zone cicatricielles.

De nombreux facteurs influencent la cicatrisation

Nous ne sommes pas tous égaux devant le phénomène de cicatrisation. Certaines personnes cicatriseront mieux et plus rapidement que d’autres. C’est la loi de la génétique !

Les peaux foncées ou noires auront tendance à moins bien cicatriser.

L’endroit où se situe la plaie a aussi un impact important. Ainsi, des incisions ou des plaies ouvertes dans une zone sollicitée comme les genoux, les chevilles, ou le thorax requièrent plus de temps pour cicatriser.

L’exposition des cicatrices au soleil peut entrainer une pigmentation. Il est important donc de protéger la zone cicatricielle avec un écran solaire à fort indice pendant plusieurs mois après l’opération.

Fumer nuit gravement à la qualité de la cicatrisation.

Certaines carences en vitamines et minéraux ainsi que des pathologies vasculaires peuvent aussi influencer la cicatrisation.

Bien que la cicatrisation est un phénomène naturel, certains gestes et soins peuvent faciliter son action

Surtout ne pas gratter une plaie entrain de cicatriser car cela endommage les jeunes tissues et peut infecter la plaie.

Appliquer et masser la cicatrice avec une crème réparatrice pour favoriser la réparation épidermique et le processus de régénération du derme.

Quelques séances de lampe LED permettent de stimuler la cicatrisation ainsi qu’atténuer rougeurs et renflements disgracieux sur la zone cicatricielle.