SOCIAL
WOOCS 2.2.4
WOOCS 2.2.4

10 Conseils pour bien choisir son soutien-gorge post-opératoire

By candice | 21 septembre 2018

1. Osez demander au chirurgien lors de la consultation

Cela paraît évident mais la personne qui peut vous conseiller le mieux, c’est votre chirurgien !

Il n’est pas rare que les chirurgiens aient des soutiens-gorge d’essai à disposition. Lors de votre consultation préopératoire, n’hésitez pas à le questionner et lui demander d’essayer les prothèses mammaires avec un soutien-gorge ou une brassière médicale.

Le chirurgien plasticien vous conseillera d’emblée sur votre taille de soutien-gorge, en particulier sur votre futur bonnet.

2. (Re)-vérifier sa taille actuelle

Dans la vie de tous les jours, environ 60% des femmes portent des soutiens-gorge dont la taille n’est pas adaptée.

Incroyable mais vrai ! Une majorité des femmes ne portent pas la bonne taille de soutien-gorge. La chirurgie mammaire est donc une bonne occasion de reprendre ces mesures et de repartir du bon pied !

La mesure importante est le tour de buste (ou tour sous le pli mammaire). C’est cette mesure qui détermine si on fait un 85 ou un 90. Votre tour de buste reste inchangé après une augmentation mammaire ou une réduction mammaire. En effet, ces interventions modifient seulement le volume de la poitrine et donc la taille de votre bonnet de soutien-gorge.

comment déterminer sa taille de soutien-gorge de contention

3. Opter pour les VRAIS soutiens-gorge de marque médicale !

L’équation brassières de sport = soutien-gorge post-opératoire est FAUSSE.

Après une chirurgie mammaire, votre poitrine a besoin d’une compression qui n’est pas équivalente celle pour une séance de yoga ou de running…

De plus, les soutiens-gorge de contention de marque médicale comportent généralement plusieurs niveaux de réglages qui permettent, en les fermant, de moduler la compression en fonction de l’évolution de la poitrine au fil des jours.

4. Opter pour les VRAIS soutiens-gorge de marque médicale ! (Bis)

Le soutien-gorge de contention est adapté au contexte post-opératoire contrairement à la brassière de sport :

Soutien-gorge compressif cereneasy

  • Ces coutures sont externes afin de ne pas irriter la peau qui est très sensible après une chirurgie des seins
  • Son système de fermeture et ouverture est situé sur le devant afin de faciliter sa mise en place et d’éviter de vous contorsionner pour le mettre. En effet, votre soutien-gorge doit être pratique à mettre et à défaire, car après une intervention au niveau de la poitrine, les mouvements des bras et des seins soient relativement douloureux.
  • Sa forme est adaptée à votre future morphologie et une mise en place optimale des implants mammaires.

5. Choisir avec ou sans contenseur mammaire

Soutien-gorge avec un conteneur mammaire post-opératoire
Le contenseur mammaire est très souvent associé au soutien-gorge post-opératoire les premiers jours après une augmentation mammaire. Il permet de bien positionner les implants mammaires. Il est donc recommandé seulement quand il s’agit d’augmentation mammaire par pose de prothèses mammaires mais il est inutile pour une réduction mammaire, une cure de ptôse ou un lipofilling des seins.

6. Se faire plaisir avec son soutien-gorge de contention (si si, c’est possible !)

Actuellement, les soutiens-gorge postopératoires sont plutôt des vêtements de contention, c’est à dire qu’il ne s’agit pas de vêtements destinés à mettre en beauté le sein mais bien à le plaquer après l’intervention pour avoir moins de gonflements et moins de saignements.

Depuis quelques temps, certaines marques médicales proposent des alternatives aux coupes classiques et aux couleurs noires et blanches.

Soutien-gorge post-opératoire CERENEASY rouge

 

La marque Cerecare propose des soutiens-gorge avec une très grande qualité technique mais aussi des variations de couleurs originales comme rouge ou taupe (Modèle Cereneasy).

 

 

Soutien-gorge post-opératoire LUXELa marque Embody-Paris propose des soutiens-gorge compressifs noirs avec une touche raffinée de dentelle de Calais. Bien sûr, le budget n’est pas le même mais il est tout à fait possible de réutiliser ces soutiens-gorge par exemple pour la pratique du sport.

 

7. Vérifiez que votre soutien-gorge est facilement lavable

Suivant sa préférence, le chirurgien peut mettre en place le soutien-gorge tout de suite au bloc opératoire ou le lendemain après avoir enlevé le pansement compressif. Dans les 2 cas, il peut être facilement taché par du sang ou un écoulement lymphatique dû à l’intervention. Il faut donc qu’il puisse être lavable et qu’il puisse sécher rapidement.

8. Pensez à acheter deux soutiens-gorge

Comme vous aurez besoin de le laver régulièrement, il est judicieux de vous procurer un second soutien-gorge.

Nos boites PostOP Box Spécial chirurgie mammaire contenant un seul soutien-gorge, vous pouvez la compléter par un second de couleur différente ou d’une autre marque.

Coffret postopératoire pour chirurgie mammaire

Dans le cas d’une augmentation mammaire et que vous ayez optez pour une de nos PostOP Box AGATE, il est inutile d’acheter un second soutien-gorge avec un contenseur mammaire.

Les marques médicales proposant des modèles pour tous les budgets, l’achat du second soutien-gorge n’est pas synonyme de ruine. La marque Lipoelastic propose ainsi des soutiens-gorge ayant un très bon rapport qualité-prix.

9. Ne pas attendre les dernières minutes pour acheter votre soutien-gorge post-opératoire

Si vous choisissez l’achat en pharmacie, certaines d’entre-elles n’ont pas tous les modèles et les tailles en stock et ne peuvent donc pas pour répondre une demande immédiate.

De même, si vous choisissez l’achat sur l’internet, commandez-le suffisamment à l’avance pour pouvoir le recevoir, l’essayer dès réception et si besoin avoir la possibilité de l’échanger si la taille ne convient pas.

Trouvez un soutien-gorge de contention peut se révéler difficile (excepté si vous choisissiez PostOP bien sur J !). Alors dès que vous êtes décidée et que le jour de l’intervention est bloqué, commencez à vous préparer.

Votre soutien-gorge de contention doit pouvoir se mettre en place facilement. Il doit être légèrement compressif. S’il est trop serré et qu’il faut forcer pour le mettre en place, il ne convient pas. S’il est trop lâche, « si vous flottez dedans », il ne convient pas non plus. Il faut qu’il soit ajusté, plaqué et légèrement compressif. 

PostOP a une expertise en matière de soutien gorge, nous avons sélectionné pour vous, les meilleurs produits du marché, c’est à dire ceux qui sont les plus confortables, les plus techniques mais aussi ceux qui ont le meilleur rapport qualité/prix. Ils ont été testés sur la durée. Un soutien-gorge est généralement porté pendant trois semaines après l’intervention, il doit tenir le choc !

10. En cas de doute, contacter PostOP !

Vous avez un doute sur la taille ou le modèle à commander ? Vous avez commandé votre soutien-gorge post-opératoire sur PostOP et à sa réception vous n’êtes pas sûr qu’il convienne ?

Contactez-nous, nous vous accompagnons ! Il n’est pas facile de s’y retrouver dans tous les modèles et les tailles, alors n’hésitez pas, le post-opératoire est notre métier !

PostOP Team – à votre écoute 

Contactez-nous !

facebook
twitter
googleplus
tumblr